Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Beaurepaire, Agence immobilière COLOMBES 92700

La Cerise, reine de Colombes (92700)

Publiée le 17/05/2016

 

Toujours attendu avec impatience par  les habitants de Colombes, la Fête de la Cerise fêtera  ses vingt ans cette année. Le bel âge pour un évènement qui prendra encore plus que d’habitude des allures de vraie Fête de village !

La cerise, 1er fruit de l’été

Ronde et charnue, sucrée ou plus acidulée, rouge profond ou clair et même parfois jaune et surmontée d’une petite queue verte la cerise apparaît sur les étals des marchés dès la fin du mois de mai. Sa saison est finalement assez courte et sa couleur vibrante apparaît comme une promesse de saveurs estivales. C’est un fruit ancien, apprécié en France depuis le Moyen-Age, même s’il aura fallu attendre Louis XV qui en était très friand, pour que sa culture soit considérablement développée sur l’hexagone.

Un fruit gourmet et délicat

Avec la cerise comme avec tout le reste, la nature est très généreuse et il existe plus de cent variétés de ces petits fruits ronds, dont une douzaine seulement environ est cultivé en France, le plus généralement de la famille des bigarreaux. Parmi elles, préférence est donnée aux cerises qui se dégustent en toute simplicité, dont la sensuelle Burlat à la robe rouge sombre tirant sur le pourpre. Fondante et juteuse à souhait, elle se croque avec délice. La cerise, c’est aussi le clafoutis, la confiture et les compotes, et bien sûr liqueurs et alcools dont le célèbre kirsch qui sert notamment à parfumer nombre de pâtisseries.

Colombes et les cerises, une vraie histoire d’amour !

Si elle n’a été  créée qu’en 1996, la Fête de la Cerise colombienne n’est que le prolongement d’une relation vieille de plus de deux siècles entre la ville et le petit fruit rouge.

C’était au temps où Colombes était loin d’être la ville densément peuplée et urbanisée aux frontières de la capitale. Colombes c’était alors la campagne et les cerisiers en fleurs faisaient la joie des habitants. Lorsqu’arriva le chemin de fer, les parisiens et autres « touristes » s’empressaient de venir passer une journée au vert pour profiter du printemps. A Colombes, on proposait aux amateurs de louer un emplacement de pique-nique sous un cerisier. Ainsi, outre le plaisir de déjeuner sur l’herbe, les gourmands avaient leur dessert à portée de main !

Si ce temps-là est depuis longtemps révolu, la Fête de la Cerise poursuit en quelque sorte cette tradition.

3 jours de convivialité gourmande

Autour de la cerise, tous les plaisirs de la belle saison investissent Colombes pendant trois jours avec en ce vingtième anniversaire, un programme qui s’annonce plus qu’alléchant. Fête foraine et concert, animations sportives et jeux,  sans oublier l’habituel village des exposants où des producteurs venus de toute la France viennent nous régaler de produits régionaux. Certes, spécialités savoyardes ou antillaises n’ont guère à voir avec la cerise mais qu’importe.

On aime :

- Le village provençal qui sera installé sur le parvis de l’Hôtel de Ville : une fontaine, des bancs, quelques oliviers et nous voilà partis en villégiature dans le Sud de la France où s’épanouissent bien sûr les cerises.

- Le Concours familial de pâtisserie : un parent, un enfant et des cerises seront les ingrédients nécessaires à la réussite de cette recette. Il n’y aura plus qu’à confectionner un joli gâteau et à le présenter au concours.

 

Cette année encore, Colombes chantera donc « le temps des cerises »,  ainsi que l’a écrit Jean-Baptiste Clément, auteur de la célèbre chanson et habitant de… Colombes bien sûr !

 

La Fête de la Cerise

Dimanche 5, lundi 6 et mardi 7 juin à Colombes (92700)

 

Notre actualité