Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Beaurepaire, Agence immobilière COLOMBES 92700

Marché immobilier : les acquéreurs restent-ils optimistes ?

Publiée le 17/06/2017

 

Prix du marché à la hausse, remontée douce mais réelle des taux d’intérêts d’emprunt… Alors qu’ils étaient à la fête il y a encore quelques mois, les acquéreurs voient le contexte du marché évoluer rapidement. L’Observatoire du Moral Immobilier a récemment publié son appréciation de la situation.

La crainte d’une nouvelle spirale haussière

Elle n’est pas encore avérée mais plane sur la tête des acquéreurs qui sont aujourd’hui majoritaires à penser que les prix vont poursuivre leur remontée dans les six prochains mois. Conséquence immédiate : alors qu’ils étaient 81% à considérer il y a un an que la période était favorable, ils sont aujourd’hui 71%. 10 points de moins ce n’est pas rien et cela correspond à certains profils d’acquéreurs qui risquent de se voir (à nouveau) évincer du marché. Cet emballement des prix est bien sûr redouté dans les grandes agglomérations, où la règle de l’offre et de la demande est la plus déséquilibrée.

 

De l’attractivité des taux d’intérêt

Alors que l’année dernière, ils battaient chaque mois des records à la baisse, les taux d’intérêts d’emprunt connaissent eux aussi un mouvement ascendant. Certes leur remontée a été largement annoncée avec la précision que celle-ci se ferait plutôt en douceur, ce qui est le cas. Car n’oublions pas que remontée ou pas, ils restent plus faibles qu’il y a un an. Toujours selon l’étude de l’OMI, Si

74% des acquéreurs les trouvent toujours attractifs, là encore voilà dix points de moins qu’en 2016 à la même période. En cause : le décalage entre les niveaux réels des taux et leur évolution à laquelle semble se référer les acquéreurs.

 

Les impacts de l’élection présidentielle

Ils sont très peu marqués, n’ayant écarté de la concrétisation d’une acquisition immobilière que ceux qui étaient déjà pessimistes.

 

Que conclure ?

Si l’optimisme des acquéreurs connaît actuellement quelques fléchissements, l’heure est parallèlement à une recrudescence de dynamisme sur un marché immobilier qui bat un record côté offre et demande avec 3,5 millions d’acheteurs pour 2,5 millions de vendeurs. Des intentions qui se concrétisent, personne n’ayant visiblement de temps à perdre. A l’été 2017, les acquéreurs entendent bien profiter des conditions actuelles qui sont toujours favorables, même si les aubaines de l’année 2016 sont aujourd’hui dépassées.

Notre actualité