Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

L'actualité de CENTURY 21 Beaurepaire

Colombes à l’heure du Grand Paris

Publiée le 17/09/2017

Colombes à l’heure du Grand Paris

 

Avec 85 000 habitants, 30% de maisons sur son parc immobilier, de nombreux programmes neufs en cours, la réhabilitation de certains quartiers et une position stratégique, à quelques encablures de la capitale, Colombes est l’une des villes les plus peuplées des Hauts-de-Seine et dispose de nombreux atouts pour attirer les familles en provenance des villes avoisinantes. La clientèle parisienne ? Bien que les prix parisiens soient toujours plus élevés, elle n’ose pas toujours passer la frontière symbolique (et psychologique) de la Seine et si elle le fait, ce sera en priorité avec la perspective de pouvoir s’offrir une maison. Reste la clientèle locale qui quitte peu Colombes après avoir découvert les multiples qualités de la troisième commune des Hauts-de-Seine, et la septième d’Ile de France.

 

Un marché immobilier actif et de fortes disparités

Le marché immobilier colombien se caractérise par de forts contrastes entre le Nord et le Sud, ce dernier étant particulièrement recherché, notamment le centre-ville ainsi que les quartiers « Les Vallées » et « La Petite Garenne ». A proximité des gares et des écoles de bonne réputation, l’ensemble du secteur attire les familles prêtes à débourser un prix plus élevé que sur le reste de la commune, notamment concernant les maisons qui peuvent aller jusqu’à 6 000 € par m², sachant que le prix moyen de l’immobilier colombien se situe aux alentours de 4 300 € le m². Tel est le prix de la qualité de vie colombienne optimisée.

Marqué par l’abondance des logements sociaux, résultante directe de la politique menée par la ville dans les années 70, le Nord de Colombes peine en revanche à changer d’image. Le secteur nord du stade et le quartier des Fossés Jean Bouviers bénéficient donc de prix à tendance basse qui attirent les clients les moins fortunés. Une situation qui pourrait malgré tout changer avec l’émergence du Grand Paris et le développement des grandes infrastructures de transports comme la ligne 1 du tramway qui arrivera à Colombes dans six ans. A terme, voilà de quoi faire monter les prix d’autant que de nombreuses réhabilitations sont en cours. Des opportunités qui séduisent de plus en plus d’investisseurs.

 

Objectif 2024

Arrivée de la ligne 1 en 2023 et épreuve de hockey sur gazon dans stade emblématique Yves-du-Manoir lors des Jeux Olympiques de 2024 mettront sans aucun doute Colombes sur le devant de la scène. Il faut y ajouter l’ensemble des programmes neufs actuellement en cours et qui viendront enrichir l’offre de logements de la Ville. Colombes avance et évolue avec son temps. De quoi porter son marché immobilier déjà naturellement dynamique !

Notre actualité