Bienvenue chez CENTURY 21 Beaurepaire, Agence immobilière COLOMBES 92700

Vivre à Colombes : une ville sportive !

Publiée le 27/11/2015

Il est vrai que depuis déjà plusieurs années, le Stade Yves du Manoir peine à se refaire une place parmi les grands lieux sportifs de Paris et de l’Ile de France. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Son histoire est liée à de grands évènements sportifs, et celle de Colombes avec lui.

 

Qui était Yves du Manoir ?

Les passionnés de rugby connaissent bien son nom. De tempérament naturellement sportif, Yves Le Pelley Dumanoir (c’est son nom exact) est attiré très tôt par le ballon ovale. Mais ce n’est qu’à l’âge de 16 ans qu’il intègre l’équipe junior du Racing Club de France dont il devient rapidement l’un des espoirs. Yves du Manoir fait partie de ses personnalités qui peuvent exceller dans de nombreux domaines. Membre de l’équipe du XV de France reconnu et apprécié, polytechnicien, Yves du Manoir semble destiné à un avenir des plus radieux. Mais le destin en décide autrement. Sa mort tragique, lors d’un accident d’avion en 1928, alors qu’il n’est âge que de 23 ans, met le monde du rugby en deuil. En son honneur, le stade de Colombes est rebaptisé, abandonnant le nom de « Stade du Matin ».

Un stade pour de grandes rencontres

Hippodrome depuis 1883, le site change de nom et de vocation lorsque l’Hippodrome s’associe au journal de presse quotidien « Le Matin ». Inauguré en 1907, il est devenu un site multisports, même si ses liens avec le rugby seront particulièrement forts à partir de 1920, lorsque le Racing Club de France en devient le locataire. La vocation olympique du « Stade du Matin » sera reconnue en 1924, lorsqu’il est sélectionné comme stade principal. Il s’ensuivra un palmarès brillant et le site sera le théâtre de grandes rencontres sportives nationales et internationales allant de très nombreuses Finale de Coupe de France de Football à celle de la Coupe du Monde en 1938, même si le Racing Club de France l’a déjà délaissé depuis quelques années en raison de sa position plus éloignée de la capitale que son principal concurrent, le « Stade des Princes ». Car tandis que le « Stade des Princes » est totalement rénové au début des années 1970, les tribunes du Stade Yves du Manoir, attaquées par la vétusté, finiront par être pour la plupart détruites.

 

Et demain ?

Il est question que le stade retrouve une vocation et un avenir avec la Fédération Française de Handball entraînant la création d’un centre de formation et des installations adaptées à l’entraînement des équipes. Mais la réalisation du projet piétine, et alors que se dessine le Championnat du Monde de Handball masculin à l’horizon 2017, le Stade Yves du Manoir reste dans l’attente de quelque chose de concret.

Tout cela n’empêche pas la ville de Colombes la possibilité d’exercer de multiples activités sportives propres à satisfaire tous les âges, tous les goûts et toutes les aptitudes. On est sportif ou on ne l’est pas !

 

Stade Olympique Yves-du-Manoir

12, rue François Faber à Colombes 92700

 

 

Notre actualité