Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Beaurepaire, Agence immobilière COLOMBES 92700

Immobilier : le crédit en contexte de crise

Publiée le 07/03/2020

 

Très problématique, la crise sanitaire que traverse actuellement notre pays à cause du coronavirus impacte de manière plus ou moins sévère tous les domaines de notre vie, notre quotidien bien sûr mais aussi l’ensemble de nos projets, qu’ils soient de vacances ou… immobiliers.

Acquisition engagée, à quoi s’attendre ?

Ca y est ! La ou les dernières visites ont été les bonnes et vous avez trouvé appartement ou maison à votre pied. Et comme nombre d’acquéreurs, le recours à un prêt immobilier est d’actualité. Si nombre de banques et courtiers en crédit ont l’habitude de communiquer sur la (quasi) immédiateté de leurs réponses en matière de crédit immobilier, de nombreux éléments changent aujourd’hui la donne. En bref, la patience va être de rigueur.

 

Délais (beaucoup) plus longs

Le dynamisme exceptionnel du marché immobilier et donc le nombre important de demandes avaient déjà quelque peu ralenti les délais de réponse. La situation liée à la crise sanitaire ne va donc rien arrange et des retards allant jusqu’à plusieurs semaines sont à prévoir, auxquels il faut ajouter des priorités dans le traitement des dossiers ceux concernant les renégociations de prêts déjà en cours étant à mettre en queue de la liste des dossiers urgents.

 

Manque d’effectifs

Les arrêts maladie déjà en cours bien sûr mais aussi ceux qui pourraient malheureusement survenir, mais aussi les problèmes de garde d’enfants sont autant d’éléments entraînant une réduction du personnel dans les banques et autres organismes de crédit. Si la mise en place du télé-travail permet de continuer de travailler à domicile et de maintenir nombre de salariés en activité, merci internet et ses possibilités, il va sans dire que les prises de rendez-vous risquent par exemple d’être réduites au minimum si elles ne sont pas purement et simplement suspendues. Dans tous les cas, les délais vont s’allonger.

Quelques conseils

Dans une telle situation, il faut anticiper mais aussi faire preuve d’organisation et de rigueur.

  • Sage précaution, l’anticipation concerne le compromis de vente : autant allonger de suite le délai des conditions suspensives, pour le faire passer de trente à soixante jours.
  • Les secondes sont préconisées pour la constitution des dossiers. Considérant que nombre de démarches pour ne pas dire 100% d’entre elles, sont susceptibles de se faire par télétransmission, il est fortement recommandé de peaufiner la préparation de son dossier de crédit et de l’envoyer au complet. Pourquoi ? Tout simplement pour éviter de nombreux allers et retours de mails qui ne feront que complexifier le traitement du dossier quand ils ne sont pas source d’erreurs ou de mauvaise compréhension. Faciliter le travail des personnels bancaires pour accélérer le traitement des dossiers, tel est le credo.

 

Dans les deux cas, il n’y a pas à hésiter : à situation exceptionnelle, procédés exceptionnels.

Notre actualité