Bienvenue chez CENTURY 21 Beaurepaire, Agence immobilière COLOMBES 92700

Vivre à Colombes : MaPrimeRénov’ revue et corrigée

Publiée le 08/10/2020
Prévue en remplacement du CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique), le dispositif MaPrimeRénov’ a vu le jour début 2020. Et le voilà déjà modifié, avec un objectif : se faire accessible à tous.

Pourquoi une prime au lieu d’un crédit d’impôt

Avec le remplacement du CITE par MaPrimeRénov’, le législateur entendait déjà élargir l’accessibilité à l’aide en matière de rénovation énergétique. En effet, complexe et surtout décalé dans le temps (environ un an), le CITE ne trouvait son public que dans les classes les plus aisées et encore, avec peine en raison de sa complexité.

A contrario, MaPrimeRénov’ offre l’avantage d’une plus grande rapidité. Dès le devis, son bénéficiaire peut en connaître le montant, qui lui sera ensuite versé dans un délai acceptable après la fin des travaux.

 

En finir avec les passoires thermiques

C’était déjà l’ambition de l’ex-Ministre de la Transition énergétique Nicolas Hulot. Avait été alors évoqué quelques 5 millions de logements bien mal notés au titre de leur performance énergétique – F ou G selon l’étiquette désormais entrée dans les mœurs – ceux-ci nécessitant la plupart du temps une réhabilitation globale. Et c’est bien là l’enjeu de MaPrimeRénov,’ avec la création d’un forfait dédiée et un bonus pour les logements hissés à des notes supérieures. Un autre bonus étant réservé en cas de passage en catégorie A ou B soit les logements ou bâtiments dits basse consommation.

 

Pour qui et pour quoi

Cumulable avec certaines aides déjà existantes, MaPrimeRénov’ est soumise au montant des revenus et dans sa première version, volontairement orientée vers les ménages les plus modestes.

En toute logique, elle concerne exclusivement la résidence principale et les travaux de rénovation énergétique tel changement de chaudière, travaux d’isolation etc…

 

Qu’est-ce-qui change ?

Essentiellement l’accessibilité. Pour les pouvoirs publics, il s’agit d’accélérer sur une rénovation énergétique plébiscitée par les citoyens participants de la Convention citoyenne pour le Climat. 2 millions d’euros supplémentaires seront donc alloués au dispositif  sur les deux années à venir, afin d’élargir le cercle d’éligibilité à ceux qui étaient jusqu’alors à la fois exclus de la prime et du CITE.

Une ouverture au regard des revenus (qui restent un critère) mais également les profils, puisque locataires, bailleurs et même copropriétés pourront désormais accéder au dispositif. Avec des réserves toutefois. Temporelles pour les propriétaires bailleurs qui devront attendre le mois de juillet 2021 pour faire leur demande (les propriétaires occupants pourront le faire dès le 1er janvier prochain), et de résultat pour les copropriétés qui devront, quant à elles, faire un bénéfice énergétique de 35% au minimum pour être éligibles.

 

Jusqu’à aujourd’hui, MaPrimeRénov’ a enregistré 85 000 demandes sur un objectif affiché de 200 000 pour l’année 2020. Avec cette nouvelle mouture, les pouvoirs publics comptent sur 500 000 demandes en 2021. Trop ambitieux ? Le temps du bilan viendra plus tard. Mais l’intention est là.

Plus d’information sur www.maprimerenov.gouv.fr

Notre actualité

  • Vendre ou acheter à Colombes : visitez en ...
    Bonne nouvelle en cette fin de mois d’un mois de novembre à demi paralysé par le second confinement. Les visites de biens immobiliers sont à nouveau possibles. Mais attention, les conditions de leur déroulement sont strictement encadrées. [Lire la suite]
  • Immobilier neuf à Colombes : Le Pinel jusqu ...
    Quand le bâtiment va tout va…. Cet adage populaire semble un peu réducteur à l’heure d’une crise sanitaire qui neutralise jusqu’à nos commerces de proximité et nos lieux de convivialité. Mais il est vrai que derrière l’Immobilier neuf se cache nombre de corps de métier. Quid du dispositif Pinel qui vise à le stimuler ? [Lire la suite]