Bienvenue chez CENTURY 21 Beaurepaire, Agence immobilière COLOMBES 92700

Vivre (au vert) à Colombes : ces parcs et jardins qui nous font du bien

Publiée le 23/07/2020

Le confinement n’a fait que renforcer, certes de manière brutale, une tendance de fond : dans une urbanisation toujours plus dense, le besoin de nature se fait toujours plus prégnant. Et pas seulement sous l’angle bucolique de promenades dominicales mais aussi comme facteur d’’un bien-être plus profond, nécessaire à l’équilibre de nos vies par ailleurs survoltées. Le végétal et la possibilité de se relier facilement à la nature sont devenus promesse d’une qualité de vie meilleure.

A Colombes, parcs et jardins n’ont pas attendu ces nouveaux besoins pour embellir la vie en ville.

 

Des lieux à vivre

Voilà déjà longtemps que la nature a pris sa place à Colombes, avec 27% du territoire consacré aux espaces naturels. Elle fait partie de son histoire, façonnant au fil du temps des alternatives paysagères au tissu urbain, et s’exprime dans les espaces publics ou privés.

 

Le végétal dans l’espace public

Plus de quinze squares et jardins dispensent leurs bienfaits dans la ville, sans oublier le parc Caillebotte et ses 23 179 hectares constituant un poumon vert dans le quartier Fossés-Jean ou encore le Parc départemental Pierre Lagravère, couvrant une vaste superficie de 109 129 hectares.

Autant d’opportunités pour les hommes mais aussi la faune et la flore.

Largement consacrés aux activités de loisirs, à la détente et aux promenades, les espaces verts du domaine public colombien relèvent autant du patrimoine naturel de la ville que de son ornement, partie prenant d’un paysage qu’ils contribuent à structurer.

 

Les espaces verts privés

Par nature inaccessibles au public, ils signent néanmoins une grande part de l’habitat colombien, ville richement dotée en zones pavillonnaires. Ces milliers de jardins plus ou moins grands font certes la joie intime de leurs heureux propriétaires, mais contribuent eux-aussi à la diversité des paysages et l’épanouissement d’une faune spécifique aux milieux urbains.

 

Soucieuse depuis déjà de longues années de préserver les équilibres entre urbanisme et espaces naturels garants d’une qualité de vie améliorée, la ville de Colombes contribue à la préservation d’un environnement fragile par une politique active récompensée par trois fleurs du label Villes et Villages fleuris.

Acheter un appartement ou une maison à Colombes, c’est concilier la proximité de Paris et les attraits d’une ville consciente des enjeux environnementaux.

Notre actualité