Bienvenue chez CENTURY 21 Beaurepaire, Agence immobilière COLOMBES 92700

Immobilier : quelles perspectives pour la rentrée 2020 ?

Publiée le 31/08/2020
A peine trois mois après le déconfinement et à l’heure où la rentrée arrive à grands pas, qu’en est-il du marché de l’immobilier résidentiel et que peut-on déjà dire de la rentrée 2020 ?

 

Annoncée sous haute tension économique (sans oublier les risques sanitaires qui perdurent), la rentrée 2020 sera pour l’immobilier résidentiel comme pour l’ensemble des secteurs économiques, une période déterminante.

Selon les signatures des avant-contrats des notaires, il semble qu’en ces dernières semaines d’été, les prix fassent une pause dans leur constante progression.  

 

L’Immobilier résidentiel, en pleine forme ou pas ?

Depuis le déconfinement, les analyses sont allées bon train : après ce coup d’arrêt brutal de plus de deux mois, la belle dynamique qui animait le marché depuis le début de l’année allait-elle reprendre ?

Alors que la (légère) remontée des taux d’intérêts essaimaient quelques inquiétudes au printemps, force est de constater que rien ne semblait entamer l’énergie de l’immobilier ancien. Un « rebond » post confinement aux dires des spécialistes, mais néanmoins une bonne nouvelle, la plupart des acquéreurs ayant déjà débuté un projet immobilier n’ayant pas renoncé à sa réalisation.

Toutefois, et ce malgré cet élan de rattrapage, le marché n’a pas retrouvé la belle énergie précédant la crise sanitaire, sans même évoquer celle du printemps précédent.

Une situation qui se retrouve dans le volume des transactions dont le bilan sur l’ensemble de l’été 2020 devrait montrer une baisse par rapport à l’année dernière.

 

Possible accalmie sur les prix

Contre les hypothèses de certains spécialistes, les prix n’ont pas cillé à la sortie du confinement, bien au contraire. Obéissant à la loi de l’offre et de la demande, celle-ci étant particulièrement soutenue après la période d’arrêt, le marché de l’immobilier résidentiel a maintenu sa tendance à la hausse.

Et maintenant ? Alors que les conditions d’octroi des crédits compliquent la situation de certains profils d’acquéreurs malgré des taux d’intérêts extrêmement bas, il plane sur la rentrée de septembre la possibilité d’une stagnation de la hausse des prix. C’est en tous cas ce qui résulte des avant-contrats signés devant notaire.

 

Valeur refuge contre incertitude économique

Le marché immobilier peut-il être réellement impacté par le contexte ambiant ? Oui à l’évidence, comme tout secteur d’activité, la dynamique immobilière étant sans conteste également influencée par le niveau de confiance des ménages français en l’avenir, confiance qui serait naturellement entamée si le scénario d’une crise économique d’importance s’ancrait dans la réalité.

Toutefois, l’immobilier est plus que jamais perçue comme une valeur refuge nourrissant un besoin essentiel : le logement.

 

Des atouts fondamentaux qui perdurent et pourraient conduire le marché immobilier à se réguler de lui-même sur les prix, dans un contexte où les candidats à l’acquisition pourraient faire preuve de plus de prudence et de réflexion. Le rythme de l’activité immobilière sur les mois de septembre et octobre apporteront sans doute les éléments nécessaires à la compréhension d’un marché chamboulé depuis le mois de mars.

 

Vous avez un projet immobilier ? Spécialistes de la Ville de Colombes, toute l’équipe de l’agence CENTURY 21 Beaurepaire vous accompagne à chaque étape de sa réalisation. N’hésitez pas à nous contacter ou à venir nous voir à l’agence !

Notre actualité